Le nouveau Maquis !

Ces dernières semaines, les abeilles du bord de mer ont rempli leurs hausses de Miel de Maquis ! Bruyère blanche, lavande maritime, asphodèle, et toutes les fleurs sauvages de la côte participent à ce nouveau cru 2018, particulièrement corsé.

Lire la suite… Le nouveau Maquis !
Peu de romarin cette année…
Romarin

Peu de romarin cette année…

Ce printemps décousu a eu raison de la miellée de romarin... Nous n'avons pas eu assez de fleurs, les abeilles n'ont pas pu récolter beaucoup de miel de romarin. Seulement quelques pots seront disponibles !

Lire la suite… Peu de romarin cette année…
C’est la saison de l’élevage
Elevage des abeilles La Butinerie

C’est la saison de l’élevage

Avec ce printemps tardif, nous avons pris un peu de retard sur la saison de l'élevage. Entre les gouttes, il est temps d'élever de nouvelles reines et de diviser les colonies Pour conserver un cheptel en bonne santé, nous avons choisi d’élever nos abeilles. C’est-à-dire que nous sélectionnons les ruches les plus saines et productives, à partir desquelles nous élevons de jeunes reines. De cette façon, nous pouvons travailler avec des reines jeunes et des ruches en bonne santé, limitant les maladies. Dans la région du Sud-Est, la production de miel est aussi de plus en plus difficile. Nous avons…

Lire la suite… C’est la saison de l’élevage
Le Mimosas en fleurs
Bormes les Mimosas

Le Mimosas en fleurs

En février à Bormes les Mimosas, les visites de printemps commencent déjà. Les abeilles s'éveillent avec le mimosas, les amandiers et les fleurs du village. Voici une promenade au Bois d'Amourette...

Lire la suite… Le Mimosas en fleurs
Les récoltes 2017
Bormes les Mimosas

Les récoltes 2017

Les conditions météo de cette année ont été difficiles pour les abeilles. Les récoltes n’ont pas été miraculeuses, certain miels ne sont plus disponibles. Nous croisons les doigts pour 2018 !

(suite…)

Lire la suite… Les récoltes 2017

Le constat des dégâts…

Juste après le passage du feu, nous pouvons accéder aux premiers ruchers sinistrés... Dans plusieurs sites, entre Léoube et le Trapan, les ruches en bois on littéralement disparu, il ne reste que les toits et les poignées métalliques. Plus aucune trace des ruches en polystyrène et des palettes de support. Nous avons perdu des ruches et des colonies vivantes dans l'incendie, mais c'est aussi la végétation et la nourriture des abeilles pour l'hiver qui vont manquer. Il nous reste des ruches, des abeilles et beaucoup de volonté pour continuer notre installation, mais tout ce vivant et ce travail envolés en…

Lire la suite… Le constat des dégâts…