Lavande

Les fleurs sont de merveilleuses sources de nourriture pour les abeilles, mais comment en profiter saison après saison ? Le secret des abeilles réside en leur habilité à transformer le nectar des fleurs en miel, facile à stocker et à conserver.

Les abeilles partent donc de fleur en fleur à la recherche de nectar, qu’elles aspirent grâce à leur longue langue.

Elles le stockent dans leur jabot où il sera transformé par les enzymes de l’abeille, et transporté jusqu’à la ruche. Là, l’abeille passe sa récolte à une autre ouvrière, qui va le passer à une autre, puis encore une autre…

Elles font la chaîne, pendant que les abeilles ventileuses entrent en action afin d’évaporer la plus grande partie de l’eau contenue dans la collecte.

Après maturation dans une alvéole bien remplie, les abeilles cirières le recouvrent avec un opercule de cire pour le conserver. Elles viendront ensuite puiser dans ces réserves au cours de leur vie.

‘ Il faut 400 voyages, à la cadence de 400 battements d’ailes à la seconde, pour obtenir 7 grammes de miel. ’

Et l’apiculteur alors, que fait-il ? Notre travail est de trouver les ruchers dans lesquelles nous installons les ruches pour la saison. Nous sélectionnons des espaces bien-sûr riches en fleurs et éloignés de cultures qui pourraient subir des traitements par pesticides et empoisonner nos abeilles. Nous rencontrons ainsi des particuliers, des agriculteurs, des domaines viticoles bio…

Le saviez-vous ? Issu de la transformation du nectar des fleurs par les abeilles, le miel est chargé en enzymes. En tant que solution concentrée de sucre, le miel est un milieu nocif pour de nombreux micro-organisme. Son pouvoir antibactérien et antiseptique est efficace sur les plaies et les brûlures, ce qui lui vaut d’être utilisé dans certains hôpitaux comme cicatrisant.