Une fois que les hausses de miel ont été récoltées, nous les ramenons à la miellerie où le travail d’extraction va commencer.

La désoperculation. Avec un couteau à désoperculer, nous enlevons les opercules de cire qui enferment et protègent le miel dans les alvéoles.

L’extraction. Ensuite, les cadres sont disposés dans un extracteur. En tournant très vite, le miel sort des alvéoles et coule le long des parois. Le miel est liquide dans les alvéoles, il n’est donc pas réchauffé. Lors de cette opération, les cadres et les alvéoles ne sont pas détériorés et pourront être réutilisés.

Le filtrage. Nous versons le miel dans des filtres, puis il s’écoule le maturateur. Le miel va alors reposer et les éventuelles particules de cire restantes vont remonter à la surface. Nous pouvons alors « écumer » le miel à l’aide d’une spatule.

La mise en pot. A l’aide d’une pompe doseuse, nous versons le miel du maturateur dans les pots en verre. Le miel est un produit qui se conserve naturellement, absolument rien n’est ajouté au pot, il ne subit aucune transformation.

‘  Comme vous le voyez, le miel n’a subit aucune transformation depuis l’alvéole jusqu’à la mise en pot. C’est juste du 100% miel d’abeille ! ’